!

!

dimanche 11 mai 2014

LA BARDANE

Bonne fête à toutes les mamans.

Merci aussi aux personnes qui ont participé à la balade de Fraire; c'était un plaisir de vous rencontrer et de partager les découvertes et la soupe.

Cette semaine, parlons de LA BARDANE
Arctium lappa. Famille des astéracées.

Elle se nomme aussi bouillon noir, herbe aux teignes, plaque-madame ou pûpû dans la région namuroise.
Très grande plante herbacée bisannuelle (de 60 à 1m60). En fin de première année, la plante est constituée d'une rosette de grandes feuilles longuement pétiolées qui rappellent celles de la rhubarbe. La seconde année, une tige unique et très ramifiée se termine par de nombreux capitules. Les bractées de ces capitules sont recourbées en crochet à leur extrémité : cette particularité fournit un excellent caractère de reconnaissance de la bardane. Les fleurs appelées teignes sont violettes et fleurissent en été. La plante meurt après avoir achevé sa fructification. Il existe plusieurs espèces de bardanes d'aspect semblable et toutes sont comestibles.

On la trouve le long des chemins, des haies, dans les terrains vagues et dans les bois clairs. Elle recherche les sols riches en humus et en ammoniaque. Elle s'implante facilement dans le voisinage de l'homme.
Les récoltes peuvent se faire en toutes saisons mais absolument avant l'apparition de la tige florale. La plante est alors dure et filandreuse.
La tige : unique, dressée et très ramifiée; elle apparaît la seconde année.
Elle est sillonnée, anguleuse, rougeâtre et velue.
Les feuilles : très grandes, largement ovales , en coeur à la base et ondulées sur les bords. Elles sont vertes au-dessus et blanchâtres au-dessous, velues, nervures saillantes en-dessous. Les feuilles basales sont munies d'un long pétiole sillonné et rougeâtre à la base.
Les fleurs : groupées en capitules globuleux de 3 à 4 cm et entourées d'un involucre de bractées terminées
par un crochet. C'est grâce à ces crochets que les graines sont disséminées. Les fleurs sont rose pourpré. Elles fleurissent en été.
Les fruits : akènes grisâtres de 5 à 6 cm entourés d'un réceptacle de touffes de poils jaunâtres et raides.
La partie souterraine : C'est une racine pivotante, charnue, brune à l'extérieur et blanche à l'intérieur.
La bardane est cultivée au Japon sous le nom ,de "gobô".

En cuisine :
La racine est une des meilleures racine sauvage; elle atteint parfois une bonne taille (il est parfois difficile de la déterrer !). Tendre, elle peut se râper ou être finement hachée. Cuite, seule ou en mélange, c'est un excellent légume. Sa saveur sucrée rappelle un peu la carotte ou l'artichaut.
Les jeunes tiges sont tendres, sucrées et aromatiques. Elles se mangent crues ou à la croque au sel après avoir été pelées. (Elles doivent se casser net quand vous les prenez.)
Elles peuvent être cuites à la vapeur et se déguster comme des côtes de bettes. On peut aussi en préparer un excellent consommé.
Les feuilles même jeunes sont amères; elles s'utilisent pour envelopper divers farcis.

Composition :
Les racines sont très riches en inuline, sucre assimilable par les diabétiques. Elles renferment des sels minéraux, du tanin , une résine et une substance antibiotique.
La plante contient une huile essentielle et un principe amer;
Les fruits renferment une huile grasse et un glucoside.

Propriétés médicinales.
Les racines sont dépuratives, cholagogues, diurétiques, diaphoriques, laxatives et antidiabétiques.
Les feuilles s'emploient en cataplasme cicatrisant et anti infectieux. Les feuilles écrasées soulagent tous types de piqûres.
Au XVIe siècle, le roi Henri III fut guéri d'une maladie de peau par des décoctions de bardane. Celle-ci est en effet très efficace contre la furonculose, l'acné et certaines formes d'eczéma car elle est dotée d'un antibiotique.

N'oubliez pas de consulter la page : Les recettes de marraine Bobette : La Bardane.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire