!

!

mardi 19 août 2014

Le sorbier des oiseleurs


Parlons cette semaine du SORBIER DES OISELEURS. Sorbus aucuparia, famille des rosacées;

Sorbier sauvage, sorbier des grives, bois de sorcière.

Caractères d'identification : arbre de 5 à 20 m de haut, feuilles composées et fruits rouge orangés. Arbre très décoratif.


Description :
Tronc : gris verdâtre et lisse;
Feuilles : alternes, grandes, composées de 11 à 17 folioles lancéolés et dentés ( nombre impair de folioles.), pennées.
Fleurs : petites, blanches, groupées en corymbes à l'extrémité des rameaux. Floraison de mai à juillet.
Fruits : baies orangées , petits et globuleux, lisses, odeur faible, saveur âpre, acerbe; brun foncé une fois blets, contiennent plusieurs pépins noirs. Mûrissent en septembre;

Confusion possible avec le cormier ou sorbier domestique (sorbus domestica ) autrefois cultivé pour ses fruits plus gros (2 à 3 cm de diamètre et piriforme, forme de poire). Le sorbier des oiseleurs était cultivé pour l'ornementation. Les fruits des 2 espèces sont comestibles cuits ou blets. Les pépins sont à éviter.

Utilisations alimentaires :

Avant blettissement, les fruits sont durs, astringents, acides et amers, immangeables sauf en les cuisant (comme les poires de coings.) Ils sont riches en pectine, donc un bon pouvoir gélifiant pour les transformer en gelées et confitures. Une fois blettes, les baies sont molles et crémeuses, très sucrées. C'est un bon fruit
sauvage à utiliser en compotes, gelées, confitures et tartes après les avoir fait passer au moulin à légumes, grille fine pour éliminer les pépins. Ces pépins (comme beaucoup de pépins) contiennent un hétériside libérant par hydrolyse, de l'acide cyanhydrique qui provoque des désagréments importants.

Composition:
Fruits : riches en sucre simple (sucre inverti et sorbitol), pectine, vitamine C. Avant blettissement, ils renferment beaucoup de tanin. Le sorbitol augmente la sécrétion de la bile et les sécrétions du pancréas; il accélère le transit intestinal et favorise l'augmentation de la vitamine B 12.
Les pépins contiennent de l'acide cyanhydrique, toxique si on ingurgite de trop grandes quantités ou déconseillé aux organismes sensibles.

Vous trouverez quelques recettes culinaires à la page : "Les recettes de marraine Bobette : Le sorbier des oiseleurs "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire