!

!

lundi 19 janvier 2015

La ciboulette sauvage

M'en allant promener dans la boue et la gadoue, j'ai observé le retour de la ciboulette sauvage.
C'est donc de cette plante que je souhaite vous entretenir.

CIBOULETTE SAUVAGE: Allium schoenoprasum. Famille des liliacées
Il en existe de très nombreuses espèces et nous connaissons bien sûr, la ciboulette de nos jardins.

DESCRIPTION: plante vivace de 20 à 40 cm de haut qui forme une touffe dense à partir d'un bulbe oblong (plus long que large) entouré d'une membrane.

Les feuilles : nombreuses et dressées, fines, étroites et creuses, de section cylindrique, d'un vert bleuté.  Elles partent toutes de la base.

Les fleurs : petites et nombreuses de couleur allant du rose soutenu au blanc pur.
Les hampes florales contrairement aux feuilles sont pleines.

Les variétés cultivées sont généralement plus robustes que les sauvages mais ces dernières sont plus
aromatiques.




Lieux et périodes de cueillette :

La ciboulette est spontanée en Europe, Asie (même en Sibérie et au Kamtchatka), en Amérique du nord et notamment au voisinage des grands lacs canadiens.
Il en existe plusieurs variétés qui se distinguent par la forme de leurs feuilles et la coloration de leurs fleurs.
La ciboulette borde les chemins et fréquente aussi les pelouses sèches ; on la retrouve aussi parfois dans les champs abandonnés. Elle est au mieux de sa forme quand, dans nos potagers, la ciboulette cultivée disparaît.
La ciboulette sauvage se récolte de décembre, janvier à avril mai.
Maintenir les feuilles dans la main et couper à l'aide d'un couteau. Laisser 5 à 6 cm du sol à la coupe.
Avant de la cueillir, froisser et goûter pour reconnaître son odeur caractéristique (odeur d' ail ).

Mon jardin bio :
Plante mellifère, riche en sels minéraux, la ciboulette possède des vertus antiseptiques , assainit le sol et protège les végétaux aux pieds desquels on l'a placée. Plantée en quantité, elle limite l'oïdium sur les arbres fruitiers et les rosiers, la rouille sur les groseilliers. Elle apprécie le voisinage des carottes et des tomates mais n'est pas appréciée des haricots et des petits pois.
Propriétés :
Adoucissante, antiscorbutique car riche en vitamine C , antiseptique, cicatrisante, laxative.

Utilisations alimentaires :
Les feuilles à la saveur délicate se cisèlent fraîches ; elles aromatisent et enrichissent en vitamines C
les sauces, omelettes, soupes, fromages blancs et vinaigre. Les fleurs s'utilisent en décoration et dans les beignets.
Elle est une principale composante des bouquets "fines herbes".
Toujours l'utiliser crue et ciselée juste avant l'utilisation. Elle ne supporte pas la cuisson et doit être ajoutée aux plats cuits au dernier moment: l'idéal étant dans l'assiette, elle gardera ainsi ses propriétés.

Pour conserver la ciboulette, placer les tiges quelques jours dans un verre d'eau au frais.
La congélation est une bonne façon car elle garde sa couleur et sa saveur.
On ne la fait pas sécher.

Retrouvez quelques recettes à la page : "Les recettes de marraine Bobette : la ciboulette sauvage"

3 commentaires:

  1. bonsoir !! oui, super blog !!
    Hier,j'ai ramassé de la ciboule en bordure de chemin lors d'une promenade. JE l'ai mise dans de l'eau. aujourd'hui, lorsque j'ai voulu la couper, j'ai trouvé qu'elle avait moins de parfum que la veille,voire même plus du tout de parfum!! est ce normal??
    Est ce qu'une autre plante (toxique) peut être confondue???
    Lors de la cueillette, le parfum d'ail était bien présent...
    Maintenant, j'ai un doute.. dois je la jeter??
    merci pour votre aide..
    sandrine

    RépondreSupprimer