!

lundi 19 décembre 2022

Le GENET D'ESPAGNE

 LE GENET D'ESPAGNE.                   Spartium junceum


                                Nom commun : spartier jonc

                                Famille : fabacées

Cette plante est toxique.

Description : arbrisseau de 1-3m, remarquable par son manque de feuillage et ses grandes fleurs odorantes.


Tiges : rameaux nombreux, effilés, cylindriques, finement striés, glabres, d'un vert bleuté, portant très peu de feuilles, à l'aspect de jonc.


Feuilles : alternes, très petites, simples, allongées, entières, glabres au-dessus et couvertes de quelques poils appliqués en dessous, éparses le long des tiges, tombant rapidement.


Fleurs : grandes (2 cm de long), jaune d'or, à corolle papilionacée munie d'un étendard très grand et d'une carène à pétales libres entre eux, à 10 étamines soudées en faisceau, dégageant un parfum suave. Réunies en grappes lâches assez courtes à l'extrémité des rameaux.

Floraison : mai-septembre.

Fruits : gousses aplaties, noires à maturité, de 6-8 cm de long sur 6-8 mm de large, naissant avec des poils soyeux, presque glabres, contenant 12-18 graines. Ces gousses éclatent au soleil et projettent au loin leurs graines.

Principaux caractères d’identification : buisson à rameaux verts presque dépourvu de feuilles, fleurs grandes, jaune d'or, odorantes.

Culture : le « genêt d'Espagne » est fréquemment cultivé comme plante ornementale, dans toutes nos régions

Habitat : coteaux arides, Midi de la France, sud de l'Europe ;

Autres espèces du genre en Europe : aucune

Confusions possibles : à priori aucune, mais il est arrivé que ses grandes fleurs parfumées tentent des imprudents et que l'on ramasse ses boutons floraux en les prenant pour ceux du genêt à balais (cytisus scoparius = sarothamnus scoparius), parfois conservés dans le vinaigre à la façon des câpres. Il est pourtant bien facile de les distinguer, même avant la floraison : voici un petit tableau pour vous aider à les différencier :

 

             Répartition géographique :               rameaux :                     feuilles :

Genêt d'Espagne : Midi, souvent sur                     presque nus,            simples, allongées

                             calcaire, mais planté               finement striés

                             ailleurs

 

Genêt à balai :       climat atlantique,               feuillés,                          à trois folioles

                              sur silice                                 très anguleux

                 

Le véritable genêt d'Espagne (genista hispanica) est un sous- arbrisseau épineux commun dans les montagnes méridionales, probablement non toxique.

Toxicité : toutes les parties du genêt d'Espagne sont toxiques. Ce sont surtout les boutons floraux, conservés au vinaigre par confusion avec ceux du genêt à balais, et les grandes fleurs attirantes qui provoquent des accidents. Il s'agit de troubles digestifs et cardiovasculaires qui peuvent être graves.

Toute la plante est toxique, surtout les fleurs et les graines.

Composition : les fleurs contiennent un alcaloïde, la spartéine, toxique à forte dose.

Les rameaux renferment de la cytisine, alcaloïde toxique dont l'action est semblable à celle de la nicotine. Vous retrouvez des composants communs chez « le cytise » vu dernièrement.


J'avais très envie de vous offrir une fleur en cette fin d'année 2022 : elle est toxique mais très jolie et parfumée : sa couleur d'or évoque le soleil et sa corolle en forme d'aile de papillon nous emmènent vers le printemps…qui reviendra très vite !



Pour 2023, je souhaite, à chacun de vous, tout le bonheur du monde et des yeux émerveillés par les beautés de la nature qui nous entoure !!

Mieux connaître cette nature, c'est mieux la protéger !

Merci pour votre fidélité aux balades découvertes et vivement la sève de bouleau pour une nouvelle sortie.


Pour occuper vos loisirs cet hiver, voici 3 nouvelles recettes utilisant les châtaignes : vous pouvez les réaliser pour les fêtes.


Aucun commentaire: