!

!

mercredi 5 août 2015

LES GAILLETS

LES GAILLETS   Galium
                          Famille des rubiacées
Il en existe plus de 300 espèces dans le monde et beaucoup sont difficiles à identifier en fleurs. Les détails du fruit sont souvent utiles pour différencier les espèces à allure voisine. Les plantes virent souvent au brun foncé ou au noir en séchant.
Quelques gaillets communs faciles à identifier :

1 : gaillet gratteron  galium aparine
                                   Gaillet accrochant, herbe collante, soigne langue, herbe à la punaise.
Plante annuelle de 30 cm à 1m50 grimpant et s’étalant sur la végétation voisine.

Tiges : couchées ou grimpantes, molles,  anguleuses, renflées  aux nœuds, couvertes  sur les angles de petits aiguillons recourbés.
Feuilles : verticillées par 6-8 feuilles, lancéolées, linéaires, rétrécies vers la base, bordées de petits aiguillons recourbés.
Fleurs : très petites, 4 pétales blancs pointus soudés à la base. Réunies en grappes peu fournies partant de l’aisselle des feuilles.
Floraison : mai à septembre.
Fruits : formés de deux demi fruits subsphériques, un peu allongés et aplatis sur la surface où les deux moitiés se touchent, hérissés de poils crochus permettant leur dissémination aisée.
Partie souterraine : racine principale assez grêle.

Principaux caractères d’identification : longues tiges agrippantes, feuilles verticillées, petits fruits s’accrochant aux vêtements , toucher rugueux.

Autres espèces du genre en Europe : 144 dont 13 en Belgique, 42 en France et 20 en Suisse.

Confusions possibles : avec les espèces de gaillets munis d’aiguillons décelables au toucher.
Une confusion serait sans danger car aucun gaillet n’est toxique.

Utilisations alimentaires :
Les toutes jeunes pousses de gratteron peuvent être cuites à la vapeur et servies avec une sauce comme les asperges. 
Récolte en mars, avril, mai.
Les fruits fournissent un bon succédané de café puisque torréfiés et moulus, leur odeur rappelle celle du café qui appartient à la même famille. Pour obtenir la saveur, il faut tasser les grains moulus. Ils sont abondants mais pas très aisés à récolter. 
Récolte de juin à septembre.

Composition :
Le gratteron contient de l’aspéruloside, glucoside de l’aspérule ( galium  odoratum).

Propriétés médicinales :
Le gratteron est antispasmodique, hypotenseur, diurétique et diaphorétique.
     
Autres usages :

Les tiges et les feuilles crochues du gratteron servaient dans certaines régions à filtrer le lait après la traite.

2. Gaillet jaune. Galium verum
                              Gaillet vrai, herbe à cailler, herbe à la vierge, gaillet caille-lait jaune.

Pousse dans les prairies, bords d’allées, de chemins.
Grappes de fleurs jaune doré à odeur de miel.
Il aurait servi autrefois à faire cailler le lait mais les résultats ne sont pas toujours concluants .
La plante est antispasmodique, sédative, diurétique et cholagogue. En usage externe, il est vulnéraire et astringent.



3. Aspérule odorante. Galium odoratum
                                        Petit muguet, hépatique étoilée, reine des bois, gaillet odorant, gaillet des bois .
Pousse dans les forêts de feuillus claires, les lisières de hêtraies  et pousse en colonies.

La plante acquiert au séchage une odeur suave et très agréable  mais attention, lors du séchage.
L’aspérule est utilisée pour aromatiser les boissons (le maitrank est la boisson traditionnelle de la région d’Arlon, de l’est de la France et de ses régions limitrophes. ( Maibowle en Allemagne).
Ce vin est obtenu par la macération de l’aspérule dans du vin blanc .
L’aspérule parfume des crèmes en la faisant infuser dans du lait.

Composition : la plante fraîche renferme un hétéroside, l’aspéruloside qui libère au cours du séchage la coumarine substance très odorante.


Propriétés médicinales : l’aspérule est antispasmodique, sédative, diurétique et cholagogue.


Mise en garde : à fortes doses, l’aspérule peut provoquer des maux de tête et des troubles digestifs. 

Si la plante moisit ou noircit,  il se forme du dicoumarol, une anti vitamine K qui peut causer de graves hémorragies ;  il est donc primordial de bien sécher la plante.

Autre usage : l’aspérule séchée sert à parfumer le linge dans les armoires. Son odeur persiste plusieurs années.


Périodes de récolte :
Les feuilles, de préférence avant la floraison (elles sont moins amères), fin mars, avril.
Les fleurs, en avril, mai  début juin.

La plante bien séchée peut se conserver 1 an. 

4.Le gaillet croisette : cruciata levipes , galium cruciata.


Plante assez petite, rampante, aux poils doux. 

Fleurs jaune pâle à odeur de miel, en verticilles à l’aisselle des feuilles.

Pousse dans les pâturages, bords des routes, souvent sur sol calcaire. 


Les racines donnent une teinture rouge.

Quelques recettes de cuisine se trouvent à la page : "Les recettes de marraine Bobette : les Gaillets"

1 commentaire:

  1. Diane de Poitiers5 mai 2019 à 01:22

    Bonjour,
    Le gaillet gratteron pousse en abondance dans mon jardin chaque printemps, et j'avoue que je ne m'y étais jamais intéressée. Sauf que mon nouveau chien, lui, s'y intéresse beaucoup! Il en mange tous les jours, et ne mange aucune autre herbe. Je suis rassurée de voir que c'est une plante comestible (pour les humains en tout cas!)
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer