!

lundi 26 mai 2014

LE LIERRE TERRESTRE

LE LIERRE TERRESTRE.

                Glechoma hederecea, courroie de St Jean, rondotte, rondelette. Famille des lamiacées.
                 Petite plante vivace, rampante de 10 à 30 cm. Elle couvre le sol d'un tapis plus ou moins étendu de feuilles odorantes. 



Tiges :couchées, munies ça et là de racines, quadrangulaires, rameuses, couvertes de poils. Les tiges rampantes peuvent atteindre 1 m de long et comme le fraisier, se multiplient par stolons. 
Feuilles : opposées, longuement pétiolées, duveteuses, arrondies en coeur à la base (rondelettes) et crénelées. Leur face inférieure est plus claire, la face supérieure est luisante. 
Fleurs : à l'aisselle des feuilles, 2 par 2 et parfois, 3 ou 4, bleu violet tachées de pourpre. Elles sont portées par des hampes florales dressées. Elles fleurissent dès le mois de mars jusqu'en juin.
Fruits : petits akènes à peine visibles. 
Partie souterraine : petites racines.

La plante est assez envahissante; elle préfère la mi-ombre. Les feuilles ont une odeur caractéristique. 
Composition :
     Les feuilles contiennent de la vitamine C, une huile essentielle, du tanin et une substance amère. 
Propriétés médicinales :
     Plante expectorante, tonique et astringente. 
Utilisations alimentaires :
     Les jeunes feuilles ont un parfum particulier: elle forment un condiment intéressant pour les salades, les soupes. Elles ont été employées jusqu'au XVIIe siècle pour aromatiser la bière. 
     Les feuilles se récoltent à l'apparition des fleurs. Les cueillir le matin, après dissipation de la rosée. Les mettre à sécher à l'ombre, dans un local sombre et sec. L'usage prolongé du lierre peut occasionner des diarrhées. 


N'oubliez pas de consulter la page : Les recettes de marraine Bobette : Le Lierre terrestre.

lundi 19 mai 2014

LE SUREAU

Je voudrais , cette semaine vous présenter LE SUREAU.

   LE SUREAU, susier, suseau, arbre aux fées, vanille du pauvre. Sambucus nigra
    Voici une plante arbustive intéressante pour ses fleurs et ses fruits.
    C'est un arbuste de 2 à 7 m de haut dont le feuillage dégage au froissement une odeur particulière peu agréable.
    Il pousse dans toute l'Europe : bois frais et humides, lisières, haies, friches. Il adore le voisinage de l'homme.
   ÉCORCE:
gris brunâtre, très gerçurée avec l'âge.
   TIGES:
dressées, rameuses vers le haut, striées dans leur longueur. Elles contiennent de la moelle.
   FEUILLES:
Composées de 5 à 7 folioles allongés, pointus (en forme de flèche) et dentés, de couleur vert foncé. Les feuilles inférieures sont longuement pétiolées.
   FLEURS:
Disposées en corymbes (toutes alignées au même niveau), très étalées (8 à 20 cm), petites, blanc crème, odorantes et recouvertes de pollen.
Floraison de mai à juillet.
   FRUITS:
A maturité, petites baies noires de la taille du grain de poivre. Ils fournissent un jus violacé et acide. Les grappes retombent sous le poids des fruits.

EN CUISINE:
    Les fleurs parfument délicieusement le vin, le vinaigre, les boissons, les crèmes, les tartes. On peut les ajouter crues aux desserts et salades.
    Les pommes conservées sur un lit de fleurs séchées prennent un goût d'ananas.
    Les fruits sont transformés en confitures et gelées. Il est préférable de les cuire pour éliminer les toxines et leur action laxative. Ils s'utilisent aussi en jus, sirop, vin et vinaigre.
COMPOSITION:
    Les fleurs renferment du mucilage, des tanins, une huile essentielle et des glucosides.
    Les baies sont très riches en provitamine A, B1, B2,PP et vit C. Elles contiennent des sels  minéraux (notamment du potassium), des acides organiques et des sucres.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES:
   Fleurs : diaphoriques, expectorantes, sudorifiques
              Leur infusion est délicieuse.
   Feuilles : diurétives et dépuratives.

   Toutes les parties vertes du sureau sont émétiques et purgatives.

Il existe 2 autres variétés de sureau : le sureau rouge et le sureau hièble.
  •     LE SUREAU ROUGE: sambucus racemosa
Il est proche du sureau noir mais 3 différences servent à l'identifier.
    1: Les fleurs blanches et petites groupées en pannicule. Elles apparaissent en même temps que les feuilles.
    2: A maturité, les fruits sont rouge corail, d'un jus orangé.
    3: La moelle de la tige est brune.
  •    LE SUREAU HIEBLE: Sambucus ebulus
C'est une grande plante herbacée: elle ne produit donc pas de bois. Elle ne dépasse pas 2 m et vit en groupe. Ses baies restent dressées alors que les baies du sureau noir retombent. Les fleurs et les baies sont toxiques même cuites.
Orientez donc votre cueillette vers les arbustes de plus de 2 m.



Un remède contre les crevasses et piqûres d'insectes.
      25 g de vaseline
      0,250 l de fleurs de sureau sans le vert
 Fondre la graisse et y ajouter les fleurs.
Mijoter 30 minutes.
Passer à l'étamine et mettre en pots. 

Bien d'autres utilisations sont possibles mais gardons des recettes pour l'an prochain. 
Bonne récolte et à bientôt    

N'oubliez pas de consulter la page : Les recettes de marraine Bobette : Le Sureau.

dimanche 11 mai 2014

LA BARDANE

Bonne fête à toutes les mamans.

Merci aussi aux personnes qui ont participé à la balade de Fraire; c'était un plaisir de vous rencontrer et de partager les découvertes et la soupe.


Cette semaine, parlons de LA BARDANE
Arctium lappa. Famille des astéracées.

Elle se nomme aussi bouillon noir, herbe aux teignes, plaque-madame ou pûpû dans la région namuroise.
Très grande plante herbacée bisannuelle (de 60 à 1m60). En fin de première année, la plante est constituée d'une rosette de grandes feuilles longuement pétiolées qui rappellent celles de la rhubarbe. La seconde année, une tige unique et très ramifiée se termine par de nombreux capitules. Les bractées de ces capitules sont recourbées en crochet à leur extrémité : cette particularité fournit un excellent caractère de reconnaissance de la bardane. Les fleurs appelées teignes sont violettes et fleurissent en été. La plante meurt après avoir achevé sa fructification. Il existe plusieurs espèces de bardanes d'aspect semblable et toutes sont comestibles.

On la trouve le long des chemins, des haies, dans les terrains vagues et dans les bois clairs. Elle recherche les sols riches en humus et en ammoniaque. Elle s'implante facilement dans le voisinage de l'homme.
Les récoltes peuvent se faire en toutes saisons mais absolument avant l'apparition de la tige florale. La plante est alors dure et filandreuse.
La tige : unique, dressée et très ramifiée; elle apparaît la seconde année.
Elle est sillonnée, anguleuse, rougeâtre et velue.
Les feuilles : très grandes, largement ovales , en coeur à la base et ondulées sur les bords. Elles sont vertes au-dessus et blanchâtres au-dessous, velues, nervures saillantes en-dessous. Les feuilles basales sont munies d'un long pétiole sillonné et rougeâtre à la base.
Les fleurs : groupées en capitules globuleux de 3 à 4 cm et entourées d'un involucre de bractées terminées
par un crochet. C'est grâce à ces crochets que les graines sont disséminées. Les fleurs sont rose pourpré. Elles fleurissent en été.
Les fruits : akènes grisâtres de 5 à 6 cm entourés d'un réceptacle de touffes de poils jaunâtres et raides.
La partie souterraine : C'est une racine pivotante, charnue, brune à l'extérieur et blanche à l'intérieur.
La bardane est cultivée au Japon sous le nom ,de "gobô".

En cuisine :
La racine est une des meilleures racine sauvage; elle atteint parfois une bonne taille (il est parfois difficile de la déterrer !). Tendre, elle peut se râper ou être finement hachée. Cuite, seule ou en mélange, c'est un excellent légume. Sa saveur sucrée rappelle un peu la carotte ou l'artichaut.
Les jeunes tiges sont tendres, sucrées et aromatiques. Elles se mangent crues ou à la croque au sel après avoir été pelées. (Elles doivent se casser net quand vous les prenez.)
Elles peuvent être cuites à la vapeur et se déguster comme des côtes de bettes. On peut aussi en préparer un excellent consommé.
Les feuilles même jeunes sont amères; elles s'utilisent pour envelopper divers farcis.

Composition :
Les racines sont très riches en inuline, sucre assimilable par les diabétiques. Elles renferment des sels minéraux, du tanin , une résine et une substance antibiotique.
La plante contient une huile essentielle et un principe amer.
Les fruits renferment une huile grasse et un glucoside.

Propriétés médicinales.
Les racines sont dépuratives, cholagogues, diurétiques, diaphoriques, laxatives et antidiabétiques.
Les feuilles s'emploient en cataplasme cicatrisant et anti infectieux. Les feuilles écrasées soulagent tous types de piqûres.
Au XVIe siècle, le roi Henri III fut guéri d'une maladie de peau par des décoctions de bardane. Celle-ci est en effet très efficace contre la furonculose, l'acné et certaines formes d'eczéma car elle est dotée d'un antibiotique.

N'oubliez pas de consulter la page : Les recettes de marraine Bobette : La Bardane.

mardi 6 mai 2014

L'AEGOPODE

J'aimerais, cette semaine, vous parler de L' EGOPODE.

EGOPODE ou AEGOPODE.
aegopodium podagraria, podagraire, herbe aux goutteux, herbe aux charpentiers
Famille des ombellifères.

Cette plante est très courante sauf dans le midi. Elle est vivace et glabre dans toutes ses parties. Elle produit de multiples rejets et est très invasive. Elle pousse dès le début du printemps, à l'ombre, demi ombre, en sous bois.
La tige: dressée, robuste, creuse et sillonnée dans sa longueur.
Les feuilles:
Les inférieures sont munies d'un long pétiole en gouttière sur le dessus et en V sur le dessous; ces caractéristiques se sentent quand vous roulez le pétiole entre les doigts.
Elles sont divisées en folioles,elles-même divisées en 3, elles sont dentées sur les bords.
Les feuilles moyennes se divisent en 3.
La base du pétiole est rouge.
Les feuilles développées sont vert mat alors que les jeunes feuilles sont vert clair et luisantes.
Elles ont une odeur de fanes de carottes , de céleri.
Les fleurs:
Très petites, blanches, groupées en petites ombelles ( 2 à 6 cm de large )
Elles fleurissent de mai à août.
Les fruits:
Allongés et ovoïdes, glabres, côtelés, s'ouvrant en 2, une graine dans chaque moitié.
La partie souterraine :
La tige souterraine est très ramifiée et porte des racines adventives réduites à des gaines membraneuses.
La tige produit des rejets multiples. L'égopode a été cultivée dans les jardins mais son caractère invasif l'en a exclu.

Propriétés:
L'égopode est réputé pour pouvoir dissoudre les amas d'acide urique responsables de la goutte; c'est cette propriété qui lui a valu son nom d'herbe aux goutteux.
La plante est stimulante,diurétique et vulnéraire.
Utilisations alimentaires :
Les jeunes feuilles tendres et aromatiques se mangent en salade.
Lorsqu'elles sont plus âgées, enlever le pétiole qui devient trop dur et cuire les feuilles à la vapeur ou les blanchir à l'eau bouillante salée et vous obtenez un excellent légume.
Les graines broyées s'utilisent pour les marinades.

Consultez la page "Les recettes de marraine Bobette : L'Egopode".