!

vendredi 31 juillet 2015

LE FRAMBOISIER

LE FRAMBOISIER. RUBUS IDAEUS
                               Famille des rosacées
Le framboisier et quelques hybrides sont fréquemment cultivés pour leurs fruits.
Le framboisier est une ronce dont la souche donne tous les ans de nouvelles tiges : celles-ci fournissent des fruits au cours de la seconde année.

Il existe plusieurs centaines de variétés cultivées dont la couleur des fruits varie de ponceau (rouge coquelicot) au blanc.

C’est au moyen âge que remonte la culture du framboisier mais nos ancêtres préhistoriques appréciaient déjà son fruit délicat.

Identification : arbrisseau à souche de 1 à 2 m de haut, émettant des stolons et des pousses bisannuelles.
Tige : bleu-vert, ligneuse, dressée, munie de fins aiguillons rougeâtres.
Feuilles : vert franc dessus, blanches feutrées dessous, imparipennées, 3 à 7 folioles dentées.
Fleurs : blanches (mai à juillet) peu voyantes, en grappes, pédonculées, 5 sépales étalés, 5 pétales petits et dressés, nombreuses étamines et carpelles ;
Fruits : rose foncé, ovoïdes, composés de plusieurs drupéoles veloutées, se détachant du réceptacle ;
Souche : à stolons souterrains.
Odeur agréable et pénétrante, saveur sucrée et acide des fruits.
Parties utilisées : fleurs, feuilles (août, septembre) et fruits ;
Constituants : acide citrique, vit. C, sucre, cellulose, sels minéraux.
Propriétés : antiscorbutique, emménagogue, laxatif, rafraîchissant, sudorifique, tonique ;
Propriétés médicinales : comme le fraisier et la ronce, ce sont surtout les feuilles et les fleurs qui sont médicinales.
Le fruit aromatise les préparations pharmaceutiques destinées aux enfants.




Retrouvez quelques recettes à la page "Les recettes de marraine Bobette : Les framboises".

samedi 4 juillet 2015

LE FRAISIER

Fragoria vesca, fraisier commun, fraisier des bois

Famille des rosacées;

Le mot fraise en argot désigne le visage et par extension la personne.
Quelques expressions: ramène ta fraise
                                      sucrer les fraises ( trembler)
                                      envoyer aux fraises (parce que gâteux ou sénile)

Description:

Petite plante herbacée de 5 à 25 cm , à longs stolons, vivant en colonies.
Feuilles : divisées en 3 folioles dentées, pointues vert vif.

Fleurs: à 5 pétales blancs séparés, groupées à l'extrémité de longs pédoncules.
            Floraison: avril à juin juillet.

Fruits : très connus; il s'agit de faux fruits formés par la croissance du réceptacle et couverts de «graines» qui sont les véritables fruits. Ils se détachent facilement du calice;
Il existe des formes de fruits blancs à maturité.

Principaux caractères d'identification :

Forme des feuilles, aspect des fruits et habitat (bois, talus).


Culture : la fraise des bois et surtout la fraise des jardins (fragaria x ananassia duchesne) sont couramment cultivées pour leurs fruits.
Le goût des fruits dépend beaucoup du terroir.  Variétés remontantes ou pas, petits ou gros fruits rouges ou blancs... il existe maintenant plus de 600 variétés de fraises.

Autres espèces du genre : 2 en France Suisse et Belgique;
1: fragaria maschata Duchesne (élatior) beaucoup plus grande que la fraise des bois et à fruit adhérant au calice.
2: fragaria virides duchesne (collina) à sépales appliquées sur le fruit et très adhérents. Leurs fruits plus pâles que les fraises des bois sont souvent un peu aplatis et se détachent avec le calice.

Confusions possiblesavec les deux espèces précitées et c'est sans inconvénient.
                                    Avec la potentille faux fraisier (potentilla stérilis) qui, elle produit un fruit sec immangeable ne ressemblant pas à la fraise. On la rencontre dans les prairies sèches et les bois clairs.
                                   Les potentilles splendens et micranta ressemblent aussi au fraisier mais seule la première possède des stolons. Toutes ces plantes ont des fleurs blanches.

Utilisations alimentaires :

Les jeunes feuilles peuvent être ajoutées crues aux salades. Elles sont astringentes, ce qui est un avantage et un inconvénient selon l'état du tube digestif. La cuisson à l'eau diminue cette astringence.
Les fraises sauvages de nos 3 espèces sont parmi les meilleurs de tous les fruits. Il faudrait les déguster crus mais attention au danger de l'echinococcose : en cas de doute, il suffit de les faire cuire.

Retrouvez quelques recettes à la page "Les recettes de marraine Bobette : les fraisiers".

Composition :

Les feuilles ont une teneur importante en vitamines C et sont riches en tanin, en silice et en sels minéraux.
Les fruits contiennent des vitamines, des sucres et des acides organiques.

Propriétés médicinales :

Les feuilles sont astringentes, diurétiques, anti rhumatismales;
Les fruits sont toniques, dépuratifs et rafraîchissants.

Conseils de jardinage:

Au milieu de vos fraisiers, en bout de ligne, semez bourrache et soucis qui attirent les insectes pollinisateurs.
Les fraisiers aiment les poireaux, échalotes, oignons qui ont une action favorable contre les moisissures.
Carottes, céleris, épinards et basilique sont aussi de bons compagnons. Pas les choux.
Le fraisier a besoin de soleil et de chaleur pour bien fructifier; il n'aime pas les sols trop calcaire.
Le paillage limite l'évaporation et conserve de la fraîcheur au pied. Il les protège des souillures de la  terre.
Les fraisiers se conservent 3 à 5 ans selon les variétés. Lorsque vous les arrachez, n'en replantez pas au même endroit avant 3 ans.

Bonnes découvertes gustatives.