!

jeudi 18 juillet 2019

MELILOT OFFICINAL

LE MELILOT OFFICINAL. melilotus officinalis
                                                  FAMILLE : fabacées
                                                   NOM COMMUN : trèfle de cheval
Description : grande légumineuse bisannuelle de 30-100 cm, à feuilles trifoliées et à longues grappes dressées de fleurs jaunes.


Tiges : dressées, très rameuses, souvent rougeâtres.
Feuilles : alternes, divisées en 3 folioles denticulées, dégageant après séchage une suave odeur de coumarine.
Fleurs : petites, papilionacées, jaunes, odorantes. Réunies en grappes allongées et très minces partant de l'aisselle des feuilles supérieures.
Floraison : mai-septembre
Fruits : gousse très courte, ovoïde, verte ou d'un vert noirâtre à maturité, contenant 1-2 petites graines ovoïdes.
Principaux caractères d'identification : feuilles à 3 folioles, fleurs jaunes en grappes minces, saveur particulière, odeur agréable de vanille au séchage.
Autres espèces du genre en Europe : 16 dont 9 en France, 4 en Suisse et en Belgique.
Confusions possibles : aucune en dehors du genre : si on prend le temps de sécher la plante, son odeur de coumarine est caractéristique de même que sa saveur à l'état frais. On peut reconnaître les mélilots du premier coup d'œil à leurs grappes de fleurs longues et minces.
Dans notre flore, les autres espèces de mélilots sont de petites plantes que l'on ne rencontre guère que dans le midi, à part le mélilot blanc (melilotus alba) à fleurs blanches et le mélilot à grosse racine (melilotus macrorhiza) à fleurs jaunes, grandes plantes répandues dans toutes nos régions.
Les différents mélilots peuvent d'ailleurs s'employer comme le mélilot officinal.
Utilisations alimentaires : les feuilles et surtout les fleurs des mélilots dégagent en séchant un parfum suave se rapprochant de la vanille ; son arôme dépasse de loin celui de l'aspérule qui est similaire. Il peut remplacer la vanille dans des desserts aux parfums miellés surprenants. Ce parfum est dû à la coumarine. On peut en faire une infusion ou en aromatiser divers plats sucrés, en particulier des crèmes.
Les jeunes feuilles des mélilots peuvent être ajoutées crues aux salades comme condiment. Elles sont légèrement amères et aromatiques.
Les graines, aromatiques elles aussi, ont servi d'épice : certains fromages étaient autrefois parfumés de graines ou de fleurs de mélilot.

Feuilles, fleurs et graines se récoltent d'avril à octobre. Pour recueillir les graines, on coupe le sommet de la plante qui est mis à sécher sur un linge, puis battu et vanné.
Quelques recettes sont disponibles ici.

Composition : la plante renferme un hétéroside libérant par hydrolyse, de la coumarine.
Propriétés médicinales : le mélilot est antispasmodique, sédatif, diurétique, antiseptique des voies urinaires et anticoagulant.
Toxicité : de très fortes doses de mélilot peuvent se montrer émétiques et provoquer divers troubles. Lorsque le mélilot moisit, la coumarine se transforme en dicoumarol, substance toxique utilisée pour tuer rats et souris par hémorragie interne.
Habitat : adventice commune sur sol assez lourd, rudéralisé ou salé, jusque 2000 m maximum.
Le mélilot blanc pousse dans les lieux dégagés, terrains cultivés ou vagues, champs, bord des routes. Adventice assez fréquente, plante nitrophobe.

mardi 9 juillet 2019

Six nouvelles recettes

Je ne vous propose pas de nouvelle plante à commenter dans cet article.
Il faut bien reconnaître que mon herbier commence à saturer un peu et que la recherche de nouveautés est de plus en plus ardue.

Peut-être connaissez-vous une plante comestible de nos régions non étudiée dans ce blog ?
Dans ce cas, n'hésitez pas à m'en faire part.  C'est avec plaisir que j'en partagerai les caractéristiques avec tous mes lecteurs.

Mais ne restons pas en mode "pause".
Si la liste des plantes s'épuise, il n'en est rien en ce qui concerne les recettes.
Elles sont quasiment inépuisables en cuisine sauvage tout comme en cuisine plus conventionnelle.

Voici donc six recettes inédites (sur ce blog).



  1. Consoude à la japonaise.
  2. Risotto au lierre terrestre 
  3. Salade de lentilles au lierre terrestre 
  4. Cerises d'églantines 
  5. Gâteau marbré citron-tilleul.
  6. Ménigoute est le nom d'un village français ou ce biscuit à la menthe a été inventé pour un festival plantes sauvages organisé dans ce village.


Prochaine balade : 25 août à 14 h.
           Petits fruits des haies et provisions pour l'automne et l'hiver.
                                 Rendez-vous : rue de la gare d'oret, 47
                                                         5621 Hanzinelle
Inscription obligatoire au plus tard le 21 août.
Comme lors chaque balade, la dégustation terminera la sortie.


INFORMATION :

Si lors de vos vacances d'été ou d'hiver, vous visitez les Vosges, découvrez « L'insolite apéritif ».
Le foin vosgien récolté à la main est travaillé avec passion : Fabrice Chevrier vinifie une décoction de ce foin et obtient une boisson divine, surprenante et délicieuse. Il vous présentera ses produits uniques et succulents : il travaille de même les fleurs de sureau, les bourgeons de sapin, la rhubarbe.... Il faut aller voir pour se rendre compte du travail de ce passionné !

Son adresse : 34 route de Vologne à LA BRESSE.