!

mercredi 27 avril 2022

Retour de balade du 24 avril 2022.

Merci aux nombreux participants à la dernière balade ce dimanche 24 avril !

Une très belle journée printanière remplie de soleil qui nous a accompagné tout au long des sentiers bordés de haies où la végétation explose : de multiples nuances de vert couvrent les haies vives tandis que les merisiers et les prunelliers diffusent des parfums doux et subtils ; les oiseaux très nombreux et le cœur en joie chantent à tue-tête !

Que de bonheur pour nos yeux et nos oreilles !!


Vous trouverez sur ce blog quelques photos de notre balade : merci à Yves d'avoir saisi quelques moments partagés.

 De retour à la maison, la dégustation peut se dérouler. (Pas dehors car le petit vent d'est souffle encore.)

 

Quelles sont les préparations dégustées ce jour :

10 préparations différentes.

  1. Pain de viande au lierre terrestre
  2. salade de lentilles au lierre terrestre
  3. galettes roulées au pesto d'ortie
  4. quiche à l'égopode
  5. teurgoule à la fleur de prunellier.

 

Ces recettes sont déjà sur le blog : pour les trouver, choisir la page : les recettes de marraine Bobette (dans la colonne de droite), chercher la plante utilisée, cliquer sur son nom et les recettes se dérouleront sous vos yeux.

 

De plus, 5 nouvelles recettes ont été dégustées ; je vous donne les liens c-dessous :

  1. Aïoli végétal et sauvage. (ail des ours)
  2. Croque à la consoude et au cheddar (ou à la mimolette).
  3. Gratin de pissenlits.
  4. Flan parisien à la fleur de prunellier.
  5. Pounti. (orties ou mélange d'herbes sauvages : berce, plantain, pissenlit...).


Pour réaliser ces recettes, le travail le plus long est la cueillette, le tri et le lavage mais vous êtes en plein air et vous pouvez respirer l'air frais à plein poumons.

A vos fourneaux et bon appétit. 


Le prochain article abordera deux plantes toxiques que vous trouverez dans les parterres de vivaces : l'aconit et l'ancolie.


La pensée du jour : 

Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.

                                                                              A. Schweitzer.





dimanche 10 avril 2022

Le POURPIER

 

LE POURPIER.      Portulaca oléracea

                                     Famille : portulacacées

                                     Nom usuel : pourpier des jardins.

Description : le pourpier sauvage est une « mauvaise » herbe annuelle assez commune, étalée en touffes sur le sol, glabre dans toutes ses parties.




Tiges : couchées, rampant sur le sol, de 20-50 cm de longueur, rameuses, charnues, rougeâtres, à rameaux opposés.

Feuilles : sessiles, portant des poils courts à leur aisselle, opposées au bas des tiges, alternes vers le haut et groupées au sommet des rameaux, oblongues à ovales, arrondies ou tronquées au sommet, épaisses et charnues, luisantes, d'un vert vif.

Fleurs : assez petites, à 5 pétales jaunes séparés les uns des autres, sessiles, solitaires ou en petits groupes à l'aisselle des feuilles et à l'extrémité des rameaux.

Floraison : de mai à octobre.

Fruits : capsules sphériques renfermant de nombreuses petites graines noires.

Partie souterraine : racine principale grêle.

Principaux caractères d'identification : plante rampante à tiges et feuilles épaisses et charnues, généralement opposées.

Culture : la sous-espèce sativa est cultivée dans les potagers. Le pourpier à grandes fleurs (portulaca grandiflora) est cultivé comme ornementale.

Autres espèces du genre en Europe : il arrive que le pourpier à grandes fleurs, plante d'Amérique du Sud, à tiges dressées, à feuilles cylindriques glauques et à fleurs roses, pourpres, jaunes ou blanches, se rencontre à l'état subspontané, surtout dans le sud de l'Europe.

Confusions possibles : aucune en tenant compte des caractères décrits plus haut.

Utilisations alimentaires : jusqu'au début de notre siècle, le pourpier était considéré comme une excellente plante à salade dont on appréciait les tiges et les feuilles pour leur texture croquante et douce et pour leur agréable saveur acidulée. On le cultivait dans les potagers mais la plante sauvage était également récoltée. Le pourpier peut être consommé en grandes quantités, mais il gagne à être mélangé à des plantes moins mucilagineuses et de saveur plus prononcée.

C'est aussi un intéressant légume cuit auquel de nombreuses recettes sont applicables.

Les tiges coupées en morceaux avec leurs feuilles peuvent être conservées dans le vinaigre et servies comme les cornichons.

Les minuscules graines ont été consommées comme céréale bouillie ou bien moulues en farine, mais leur ramassage exige beaucoup de temps et de patience.

Le mucilage de la plante permet d'épaissir des soupes froides tout en leur apportant une légère acidité.

Je vous livre quelques façons de le cuisiner à la page "Les recettes de marraine Bobette : le pourpier"

Cueillette : plante entière d'avril à octobre.

Les tiges sont suffisamment tendres pour pouvoir être ramassées et consommées avec les feuilles durant toute la vie de la plante.

Habitat : jardins, champs, décombres.

Originaire des régions subtropicales et tropicales de l'ancien monde et fréquemment subspontané dans nos régions.

Presque toute la France, Suisse, Belgique, presque toute l'Europe.

Composition : riche en omégas3, en antioxydants, en vitamines E, A, C et en flavonoïdes, le pourpier est aussi une mine de minéraux : fer, calcium, magnésium, potassium, phosphore. Les mucilages qu'il contient lui confèrent des propriétés médicinales.

Propriétés médicinales : il est émollient, laxatif en grandes quantités, dépuratif et diurétique.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

J'espère que cette nouvelle plante vous séduira, même si sa saveur est douce : elle est très intéressante car ses composants sont bénéfiques !

Pensez à consommer une multitude de nouvelles pousses : orties, égopode, alliaire, consoude, lierre terrestre…et bien d'autres : 

Lors de vos balades, emportez quelques petits sacs de toile que vous glissez dans un sac à dos et en route dans le super marché de la nature et là, les prix n'augmentent pas !!

Alors, pourquoi se priver ?

 

Une nouvelle qui pourrait vous intéresser : nouvelle balade prévue le dimanche 24 avril.

Nous redécouvrirons toutes les plantes actuelles et je ne sais pas encore à quelle sauce elles seront dégustées.

La participation à cette balade se fait toujours sur inscription : 20 personnes au maximum.

 

ATTENTION : le lieu de rendez-vous se trouve sur la place d'Hanzinelle, près de la petite plaine de jeu.

L'heure du rendez-vous est 14h30.

Durée : 2 heures de balade et 2 heures de dégustation.

Espérons que le soleil sera présent !

 

Bonnes fêtes de Pâques à tous et beaucoup d'œufs dans vos paniers, mais attention aux Oeufs Surprises ...