!

samedi 14 novembre 2020

LE MELEZE

 

LE MELEZE.  Larix decidua

                           mélèze d'Europe.

                           Famille : pinacées.

Si vous avez la chance de pouvoir vous balader dans les bois, vous observerez facilement le mélèze car c'est un arbre caduc aux feuilles très fines d'un beau jaune ocre.

Description : bel arbre au feuillage léger, caduc (le seul conifère de nos régions à posséder cette particularité), splendide en automne lorsqu'il jaunit.



Tronc : écorce rugueuse, marron grisâtre, se fissurant avec l'âge, branches étalées ou recourbées.

Feuilles : d'un vert assez pâle virant au jaune et tombant en automne, 20-30mm, disposées en rosette, faisceaux de 15-20 sur des protubérances ligneuses, éparses sur les rameaux, très étroites et allongées, minces, molles et fines.

Fleurs : les mâles réunies en chatons globuleux jaunâtres, les femelles violacées, donnant de petits cônes dressés, longs de 3-4 cm, gris brunâtres, isolés, à écailles ligneuses, minces.

Floraison : avril-juin.

Graines : petites, ovales, disposées par 2. Le cône persiste après la maturité des graines.

Principaux caractères d'identification : aspect aéré de l'arbre, feuillage caduc, léger, feuilles en faisceaux, petits cônes.

Culture : le mélèze est souvent planté pour l'ornementation des parcs et des jardins.

Autres espèces du genre en Europe : 1 en Russie (larix russica) aux écailles légèrement incurvées au sommet, environ 3 fois plus longues que leurs bractées.

Deux autres espèces exotiques : Larix keampferi : mélèze doré de Chine aux jeunes pousses bleuâtres ou vert grisâtres. Feuilles 15-25 mm, avec deux bandes blanches au revers.

                                                     Larix gmelinii : cônes comprenant chacun 20 écailles non duveteuses à l'extrémité.

Confusions possibles : aucune.

Utilisations alimentaires, composition et propriétés médicinales : comme picea abies (épicéa) déjà abordé sur ce blog.

Les jeunes feuilles tendres, de saveur citronnée s'ajoutent aux salades ou à divers plats pour leur conférer une saveur subtile.

Pas de recette particulière à vous proposer mais en vue de la décoration de Noël, voici un petit bricolage facile.

1. Petits cônes magiques : récolter les cônes et les sécher.

                                          Vaporiser de la couleur or, argent ou blanche sur vos cônes.

                                           Bien laisser sécher et accrocher un petit fil pour les suspendre dans le sapin.

2. Petits oiseaux : à réaliser avec très peu de matériel.

Des boules de cotillon d'1cm de diamètre

un bout de carton rouge

quelques plumes

des cônes de mélèze restés attachés sur la branche.

Réalisation :

1.      Dans le carton rouge, découper des losanges de 0,5cm de petite diagonale et 1,2cm de grande diagonale et le plier en 2 sur la petite diagonale : le bec de l'oiseau est prêt.

2.      Sur le pli du bec, mettre la colle et coller le bec sur la boule de cotillon.

3.      Dessiner 2 petits yeux noirs à l'aide d'un fin marqueur.

4.      Sur le dessus du cône, coller la tête avec une bonne colle.

5.      A l'autre extrémité du cône, coller quelques plumes et le petit oiseau est né. Si vous avez plusieurs cônes sur la branche, répéter le bricolage.


Vous pouvez utiliser ces décors pour égayer votre table.

A réaliser avec des enfants, c'est simple, joli et ça ne coûte pas grand-chose !