!

mercredi 28 février 2018

LES GERMANDREES


LES GERMANDREES.
                              Teucrium
                               Famille des lamiacées.
Description : plantes herbacées ou petits arbustes. Les fleurs ont un calice généralement à deux lèvres. La lèvre supérieure de la corole a 5 lobes.
Cette famille compte une centaine d’espèces en Europe. Quatre espèces sont observables en Belgique. 
Plantes principalement à usage médicinal.
Néanmoins vous trouverez une recette d'apéritif  et une d'infusion à la germandrée en cliquant ici.

1. Teucrium scorodonia : germandrée des bois

Plante vivace, poilue, 20-75 cm, parfois presque sous-arbrisseau.

Tiges : érigées, ramifiées.
Feuilles : ovales à cordiformes, pétiolées.
Bractées : ovales, courtes.
Fleurs : poilues, jaune-verdâtre pâle, parfois blanchâtres, 8-9 mm, étamines à anthères marron, en épis non feuillus.
Habitat : bois clairs, dunes, sur sol sec, non calcaire, à basse altitude, commune.
Floraison : de juillet à septembre.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

2. Teucrium botrys : germandrée botride.
Plante annuelle ou bisannuelle, duveteuse, assez basse.

Tiges : généralement ramifiées.
Feuilles : pennatilobées, aux lobes entiers.
Bractées : semblables aux feuilles.
Fleurs : roses ou rose pourpré, parfois blanches, 15-25 mm, en verticilles le long de la tige, calice recourbé.
Habitat : lieux secs, pelouses sèches et rocailleuses, moissons, culture, calcicole. Assez commun sauf dans le midi. Il est assez rare en Belgique, au sud du sillon Sambre et Meuse.
Floraison : de juin à octobre.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


3. Teucrium chamaedrys : germandrée petit chêne appelée aussi chênette.
Petite plante vivace : 10-30 cm, très variable, légèrement duveteuse, en touffe avec une base ligneuse.

Feuilles : oblongues, entières à profondément dentées, assez coriaces, vert foncé brillant au-dessus et velues en-dessous.
Bractées : semblables aux feuilles mais plus petites.
Fleurs : rose pourpré pâle à foncé, rarement blanches, 9-16 mm, en épis feuillus, lèvre inférieure à 5 lobes mais pas de lèvre supérieure.
Habitat : lieux secs, rochers, bois clairs, calcicole, nitrophobe, commun, présent en Belgique au sud du sillon Sambre et Meuse, mais assez rare.
Floraison : de mai à septembre.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

4. Teucrium montanum. Germandrée des montagnes.

Sous arbrisseau étalé, tapissant.

Feuilles : coriaces, entières, elliptiques, étroites avec un bord enroulé en-dessous, des poils blancs et une nervure médiane saillante au revers.
Bractées : semblables aux feuilles.
Fleurs : crème ou jaunâtres, 12-15 mm, en têtes aplaties.
Habitat : lieux secs et rocailleux, rochers, éboulis, pelouses calcaires, nitrophobe, en altitude, en-dessous de 2400m ; en Belgique, au sud du sillon Sambre et Meuse où elle est rare.
Floraison : de mai à août. Eviter de la cueillir dans nos régions car elle est rare.
Parties utilisées : sommités fleuries, plante entière ;
Propriétés : tonique, stomachique, cholagogue, diurétique, antiseptique, vermifuge.
Indications : cette plante médicinale s’utilise en cas de convalescence, inappétence, dyspepsie atonique, adénopathie, insuffisance hépatique, maladies infectieuses, bronchite chronique, grippe, rhumatisme, goutte, dysenterie.

UNE PRECISION IMPORTANTE :

Une remarque de Philippe, un lecteur du blog : il signale que la germandrée est toxique pour le foie. Donc, prudence, même si cette plante sert seulement à aromatiser bières et vins. Pour les personnes sensibles du foie il est préférable de s’abstenir  d’y goûter. 
Merci, Philippe pour cette précision.

La germandrée appartient à la famille des sauges dont l’aspect est ressemblant. L’arôme des feuilles plutôt coriaces et légèrement amères s’épanouit au mieux si ces dernières sont macérées dans du vin ou de l’eau de vie comme le marc de raisin.