!

dimanche 31 août 2014

LE PRUNELLIER

LE PRUNELLIER : Prunus spinosa Famille des rosacées.

Épine noire, prunier épineux, buisson noir, belloce, beloche, pellocier, argoche

Description : arbuste épineux de 1 m à 3 m formant des buissons très denses à floraison printanière
magnifique.

Tronc : écorce brun-noir, rameaux nombreux très épineux, écartés en tous sens;
Feuilles : petites, allongées, munies d'un court pétiole, aiguës au sommet, finement dentées, d'abord
pubescentes puis glabres.
Fleurs : petites, 5 pétales blancs séparés et nombreuses étamines, très nombreuses sur les rameaux.
Floraison précoce : avril, mai.
Fruits : drupes bleu-noir, presque lisses, recouvertes d'une pruine blanchâtre, très acides et astringentes avant les gelées.



PARTIES UTILISÉES : écorce, feuilles, fleurs et fruits.

UTILISATIONS ALIMENTAIRES :

Les prunelles acides et astringentes sont immangeables car très âpres !! Pour les récolter, il faut
attendre les premières gelées qui les adoucissent.
Elles sont meilleures cuites et édulcorées, en tartes et en compotes; on les fait fermenter pour en
obtenir un vin ou un alcool; on peut aussi les conserver dans la saumure.
Les fleurs ont un goût d'amande, saveur due à l'acide cyanhydrique contenu également dans les
feuilles et l'écorce et donc à utiliser en respectant les doses indiquées.
Certains fumeurs de pipe apprécient les feuilles séchées mélangées au tabac.
Composition :
Les prunelles sont riches en acides organiques, tanin et vitamine C
Propriétés médicinales :les fruits sont toniques et astringents.
Toxicité : Fleurs, écorce, feuilles et amandes des noyaux contiennent de l'acide cyanhydrique qui est
potentiellement toxique absorbé en quantité. En quantité raisonnable, il donne une très agréable saveur d'amande.

Vous trouverez quelques recettes culinaires à la page : "Les recettes de marraine Bobette : Le prunellier "

mardi 19 août 2014

LE SORBIER DES OISELEURS


Parlons cette semaine du SORBIER DES OISELEURS. Sorbus aucuparia, famille des rosacées;

Sorbier sauvage, sorbier des grives, bois de sorcière.

Caractères d'identification : arbre de 5 à 20 m de haut, feuilles composées et fruits rouge orangés. Arbre très décoratif.


Description :
Tronc : gris verdâtre et lisse;
Feuilles : alternes, grandes, composées de 11 à 17 folioles lancéolés et dentés ( nombre impair de folioles.), pennées.
Fleurs : petites, blanches, groupées en corymbes à l'extrémité des rameaux. Floraison de mai à juillet.
Fruits : baies orangées , petits et globuleux, lisses, odeur faible, saveur âpre, acerbe; brun foncé une fois blets, contiennent plusieurs pépins noirs. Mûrissent en septembre;

Confusion possible avec le cormier ou sorbier domestique (sorbus domestica ) autrefois cultivé pour ses fruits plus gros (2 à 3 cm de diamètre et piriforme, forme de poire). Le sorbier des oiseleurs était cultivé pour l'ornementation. Les fruits des 2 espèces sont comestibles cuits ou blets. Les pépins sont à éviter.

Utilisations alimentaires :

Avant blettissement, les fruits sont durs, astringents, acides et amers, immangeables sauf en les cuisant (comme les poires de coings.) Ils sont riches en pectine, donc un bon pouvoir gélifiant pour les transformer en gelées et confitures. Une fois blettes, les baies sont molles et crémeuses, très sucrées. C'est un bon fruit
sauvage à utiliser en compotes, gelées, confitures et tartes après les avoir fait passer au moulin à légumes, grille fine pour éliminer les pépins. Ces pépins (comme beaucoup de pépins) contiennent un hétériside libérant par hydrolyse, de l'acide cyanhydrique qui provoque des désagréments importants.

Composition:
Fruits : riches en sucre simple (sucre inverti et sorbitol), pectine, vitamine C. Avant blettissement, ils renferment beaucoup de tanin. Le sorbitol augmente la sécrétion de la bile et les sécrétions du pancréas; il accélère le transit intestinal et favorise l'augmentation de la vitamine B 12.
Les pépins contiennent de l'acide cyanhydrique, toxique si on ingurgite de trop grandes quantités ou déconseillé aux organismes sensibles.

Vous trouverez quelques recettes culinaires à la page : "Les recettes de marraine Bobette : Le sorbier des oiseleurs "

lundi 11 août 2014

LA RONCE ou LE MÛRIER

LA RONCE OU LE MÛRIER : rubus fruticosus, famille des rosacées.

Mûrier sauvage, mûrier des haies, aronce.


Il faut se battre avec cet arbrisseau bardé de piquants pour récolter ses fruits! J'en ai fait l'expérience cette semaine ! Les baies noires cachées dans le bosquet épineux (églantier, orties, ronce, guêpes tout ça entremêlé...) se méritent et on en ressort les mains griffées et rouges...de jus ! Le plus difficile est fait et il reste les préparations succulentes à réaliser.
Faut-il vous présenter le mûrier ??
Le mûrier ou ronce est un arbrisseau vivace pouvant atteindre 3 m de haut et composé de nombreuses tiges arquées formant des massifs denses et impénétrables : c'est un roncier. (Souvenez-vous du château de la Belle au bois dormant entouré d'un rempart épineux...)

Tige : vert clair à l'état jeune, brune violacé à maturité, recouverte d'aiguillons crochus et acérés.
Feuilles : composées de 3, 5, 7 folioles, aux bords dentés, souvent blanchâtres en-dessous, pétioles et
nervures épineuses.
Fleurs : blanches ou roses, (de mai à août) en grappes ou bouquets allongés, composées de 5 pétales
fripés.
Fruits : fruits globuleux composés de drupéoles charnues, noir bleuté, contenant chacune une graine,
comme les framboises. Saveur sucrée, un peu astringente. (Récolte d'août à octobre)
Habitat : les lisières des forêts, les bois clairs, les coupes franches, les haies, les sous bois, jusqu'à 2300 mètres d'altitude.
Parties comestibles : les fruits, les feuilles avant la floraison, les fleurs en décoration de plats, les jeunes pousses légèrement fermentées et préparées en infusion.

Composition :
Fruits riches en vitamines C et A, sels minéraux, sucre, pectine, tanins et acides organiques.
Feuilles riches en tanins, vitamine C et acides organiques.

Propriétés médicinales :
Les feuilles sont astringentes et hypoglycémiantes; consommées en tisanes, c'est un bon remède
contre les maux de gorge, aphtes, diarrhées.
Les fruits consommés en grande quantité avec leurs graines sont laxatives et peuvent irriter l'intestin.
Leur jus est astringent et dépuratif.

Je vous propose un complément d'informations dans l'article intitulé "La balade de la ronce".

Vous trouverez quelques recettes culinaires à la page : 

lundi 4 août 2014

LE MYRTILLIER

Après avoir décrit des plantes à feuilles et fleurs comestibles, voici la saison des fruits. 
Cette semaine, LE MYRTILLIER.                                                                                                                                                
Pour la promenade du 23 août sur les fruits des haies, il reste 4 places disponibles.

Vaccinium myrtillus, famille des ericacées.
Ce sont des arbrisseaux aux tiges ligneuses dressées pouvant atteindre 60 cm de haut.
Ils poussent sur sol acide là où poussent aussi les bruyères qui appartiennent à la même famille.

DESCRIPTION DE LA PLANTE:
     Tige: dressée, rameuse, rameaux anguleux un peu ailés.
     Feuilles: alternes ou groupées vers le sommet des rameaux, petites, munies d'un court pétiole, ovales, minces, coriaces, vert clair, glabres et caduques.
     Fleurs: blanc verdâtre et rosé, corolle en grelot rétrécie au sommet, penchée, solitaire ou par 2 à l'aisselle des feuilles; floraison d'avril à juin.
     Fruits: baies globuleuses dressées, d'un noir bleuâtre, pulpe pourpre à saveur sucrée.
Habitat: terrain siliceux, petits buissons denses au sommet. Elles colonisent souvent les sites où des feux de forêts se sont produits, sur sol acide,  au voisinage des bruyères.

Autres espèces:
     L'airelle rouge: vaccinium vitis idaea
          Feuilles coriaces, persistantes, vert foncé, luisantes, enroulées sur les bords.
          Fruits rouge vif comestibles.

     La canneberge: vaccinium oxycoccus:
          Sous arbrisseaux rampant, persistant. 
          Feuilles ovales, entières, vert foncé au-dessus et blanchâtres sur l'envers.
          Fleurs longuement pédonculées, rose carmin, à 4 pétales étroits;
          Fruits rouge-brunâtre, souvent mouchetés et en forme de poire. Comestibles.

     L'airelle des marais: vaccinium uliginosum
          Feuilles vert bleuté, aux nervures bien marquées;
          Fruits bleuâtres à pulpe blanche fade et sucrée.

Ces espèces sont essentiellement montagnardes et les fruits comestibles. Certaines variétés se rencontrent dans les hautes fagnes.


Composition:
Les baies sont riches en provitamine A en vitamines C et P. Elles renferment des sels minéraux, des acides organiques, du tanin, de la pectine, des sucres et des hétérosides, des antioxydants (les anthocyanines) qui protègent les cellules contre les substances agressives produites par notre organisme et protègent des U.V.
Propriétés médicinales:
     Les baies sont astringentes, toniques et hypoglycémiantes. Leur usage régulier permet d'améliorer la vision nocturne.

ATTENTION: les fruits souillés par les excréments des chiens et ou des renards contaminés peuvent transmettre des petits vers parasites, les équinocoques qui forment des kystes dangereux pour l'être humain. Seule la cuisson détruit le parasite. Cette remarque vaut aussi pour d'autres petits fruits tels fraises des bois, mûres ,framboises. L'échinococcose est parfois mortelle.
     Les feuilles sont utilisées dans le traitement du diabète.
     Le jus des baies est supposé excellent pour la vision nocturne et la mémoire.
Utilisations alimentaires:
     Les myrtilles sont excellentes crues (remarque voir plus haut) et on en prépare de succulentes tartes et confitures. On en extrait un jus délicieux.

Vous trouverez quelques recettes culinaires à la page : "Les recettes de marraine Bobette : La myrtille "