!

lundi 17 février 2020

LE NARCISSE OU JONQUILLE SAUVAGE


PLANTE TOXIQUE.
                      Narcissus pseudo narcissus
                    
Noms vulgaires : coucou, bonhomme, jonquille sauvage

                     Famille : amaryllidacées

Description : plante vivace de 20-40 cm, glabre, à floraison remarquable.


Tige : dressée, un peu aplatie, à 2 angles.
Feuilles : 2-4, assez larges, 6-12 mm, très allongées, presque plates, arrondies au sommet, d'un vert grisâtre un peu bleuté.
Fleur : solitaire, horizontale ou penchée au sommet de la tige, jaune crème pâle, 20-35 mm, en grande trompette avec une coronule jaune foncé, surmontée par une roue de dents étalées. Six larges divisions étalées entourent le long tube.
Floraison : Mars-mai
Fruit : capsule à 3 angles.
Partie souterraine : gros bulbe ovale enveloppé de tuniques membraneuses.

Principaux caractères d'identification : fleur.

Habitat : prairies humides, bois clairs de feuillus à humus doux, allées, terrains vagues, des vallées de plaines aux collines et montagnes, max. 2200 m.

Culture : Plusieurs espèces de narcisses sont cultivées comme plantes ornementales.

Autres espèces du genre en Europe : 25 dont 15 en France, 4 en Suisse et 1 en Belgique.
Leurs fleurs sont jaunes ou blanches, parfois odorantes, avec la forme caractéristique d'un tube terminé par 6 divisions et surmonté d'une couronne généralement plus courte que chez l'espèce décrite.
Tous les narcisses sont à considérer comme toxiques, en particulier, outre le coucou, le narcisse odorant (narcissus odorus), plante du midi à fleurs jaunes, le narcisse des poètes (narcissus poeticus), plante à fleurs blanches et jaune pâle bordées de rouge que l'on rencontre dans presque toutes nos régions, le narcisse tazette (narcissus tazetta), plante méditerranéenne à fleurs jaunes et blanches et la jonquille (narcissus jonquilla), cultivée pour ses larges fleurs odorantes et parfois subspontanée dans le Midi et l'Ouest. On confond parfois le « coucou » ou jonquille sauvage avec la véritable jonquille.

Confusions possibles : avant la floraison, les feuilles et les bulbes des narcisses pourraient être confondus avec ceux de l'ail sauvage, mais ils n'en possèdent pas l'odeur caractéristique.

Toxicité : ces plantes à magnifique floraison sont toutes toxiques, en particulier leur bulbe. Bien qu'amers et âcres, ils ont parfois produit de graves empoisonnements chez l'homme et chez le bétail. Ils provoquent des troubles digestifs, nerveux et cardiaques. Le simple fait de sucer une tige suffirait à déclencher des symptômes. Malgré leur beauté, les fleurs sont également à éviter.

Composition : les narcisses renferment de dangereux alcaloïdes (narcissine, pseudolycorine) ainsi que des saponines. Le bulbe en est particulièrement riche. 

Si je vous présente ici la jonquille sauvage ou coucou, c'est qu'elle pointe déjà le bout du nez... C'est donc que le printemps n'est plus très loin. Malgré la pluie, le vent, la grisaille et les giboulées, l'hiver qui ne ressemble à rien cette année, cédera bientôt la place à une saison meilleure.... Il faut y croire !
Les jours allongent et la sève doit chatouiller les racines des arbres qui ont encore bien souffert des tempêtes. C'est le bon moment pour programmer une première sortie.

Allez donc voir à la page Informations.