!

UN JARDIN NATUREL.

JARDINER AVEC SUCCES.

Semer et planter, c'est bien mais il faut savoir que les racines, par leurs sécrétions peuvent intervenir dans la croissance des plantes voisines ! Ce n'est pas une observation récente, les Chinois et les indiens d'Amérique du Sud (2 peuples anciens très évolués) avaient déjà observé ces phénomènes.

Pour un maximum de réussite, il est utile d'associer les cultures ; en voici quelques exemples.

Près des carottes, je sème ou plante des laitues, panais, poireaux, radis, persil, cerfeuil.

                               J'évite les betteraves, les poirées (ou bettes).

Près des courgettes, je sème ou plante du basilic, des capucines.

                                   J'évite les radis et les haricots.

Près des fraisiers, je plante ail, ciboulette, haricots, épinards, mâches, navets, poireaux, thym.

                               J'évite les choux

Près des haricots, je sème ou plante carotte, céleri, choux, épinards, pommes de terre, radis, soucis.

                               J'évite ail, échalotes, fenouil, oignons, persil, betteraves.

Près du persil, je sème ou plante radis, tomates, asperges.

                          J'évite choux, haricots, laitues, pois.

Près des tomates, je sème ou plante asperges, ail, basilic, capucines, œillets d'inde, poivrons, radis

                           J'évite betteraves, choux raves, fenouil, poirées, pois.

Testez donc ces associations et observez les résultats lors des récoltes !

D'autre part, pour une culture sans chimie, pensez aux purins de plantes car de nombreuses plantes, du fait de leurs composants servent à prévenir maladies et attaques d'insectes. Vous pouvez trouver sur ce blog un article déjà rédigé sur les purins mais ce complément d'information vous sera peut-être très utile !

 

1.      Les plantes à action fongicide préviennent les maladies cryptogamiques. En voici quelques-unes.

Ortie : mildiou, oïdium, purin dilué à 15%

Prêle : mildiou, oïdium, moniliose ou monilia (divers champignons s'attaquant aux fruitiers) : macération de 3 à 4 jours diluée à 15%

Tanaisie : mildiou, rouille : macération ou infusion diluée à 20%

Oignon : cloque, mildiou, oïdium : infusion diluée à 20%.


2.      Plantes à action insecticide qui préviennent les invasions d’insectes.

Fougère (aigle) : taupins : purin dilué à 10%

Sureau (feuilles) : altises, pucerons, thrips : infusion diluée à 20%

Tanaisie (feuilles et fleurs) : acariens, aleurodes, altises : décoction diluée à 15%

Tomate (feuilles) : altises, piérides : macération de 3 à 4 jours diluée à 15%.

3.      Les plantes répulsives (qui éloignent les insectes).

Capucine : mouches blanches, pucerons : décoction diluée à 25%

Euphorbe : limaces, taupes : macération 5 jours diluée à 15%

Lavande : fourmis, pucerons : infusion diluée à 15%

Lierre : acariens, aleurodes, pucerons : macération de 3 à 4 jours diluée à 10%

Rue : rongeurs : macération de 6 jours diluée à 60%.


4.      Les plantes stimulantes (renforcent l'immunité des plantes et leur flore microbienne).

Achillée : macération de 2 à 3 jours diluée à 10%

Bardane : infusion diluée à 25%

Camomille : décoction diluée à 10%

Consoude : infusion ou purin dilué à 5%

Ortie : infusion ou purin dilué à 5%

Pissenlit : infusion ou purin dilué de 5 à 10%

Quelques explications pour vous aider :

Pour réaliser les purins : utiliser un récipient en grès ou en plastique. PAS DE METAL. 10 litres d'eau de pluie ou de source pour 1 kilo de plante fraîche à laisser macérer de 10 à 25 jours ; s'il fait chaud, le purin sera plus rapidement obtenu. Glisser les plantes dans un sac de toile rendra le filtrage plus facile. Mettre dans un arrosoir avec pomme et arroser les légumes ou les fruits à traiter.

Pour une infusion de plante : 100 g de plante fraîche pour 1 litre d'eau de pluie ou de source mise à bouillir. Dès l'ébullition, jeter les plantes dans l'eau et couvrir le récipient pour laisser les composants s'extraire. Laisser quelques heures puis filtrer. L'infusion est à pulvériser.

Pour une décoction de plante : mettre 100 g de plante dans 1 litre d'eau de pluie ou de source et porter le tout à ébullition ; laisser chauffer à petit feu durant 15 minutes puis laisser reposer quelques heures. Filtrer et pulvériser dans les proportions données.

Pour une macération de plante : faire macérer à froid, 1 kilo de plante fraîche pour 10 litres d'eau de source ou de pluie, durant 1 à 5 jours. Arroser dans les proportions données.

A propos de la dilution : diluer à 10% veut dire 1 volume du produit obtenu pour 9 volumes d'eau

                                                        25% veut dire 1 volume du produit obtenu pour 3 volumes d'eau

                                                         5% veut dire 1 volume du produit obtenu pour 19 volumes d'eau

Quand utiliser les purins ?

Pour prévenir les maladies, utiliser le purin de préférence en lune décroissante et si possible associée à la lune montante.

Pour fertiliser les plantes, préférer la lune descendante si possible à la lune décroissante.

PETIT RAPPEL :

Lune montante : repérer la position de la lune dans le ciel en utilisant 1 point fixe (1 arbre, un bâtiment) à une heure fixe et observer 2 ou 3 jours de suite. Si la lune est plus haute le second jour, la lune est montante. Si elle est plus basse, la lune est descendante.

Lune croissante : chaque jour, la surface lumineuse de la lune augmente de la nouvelle lune à la pleine lune. On peut dessiner un P avec le croissant de lune (P. comme premier quartier).

Lune décroissante : chaque jour la surface lumineuse de la lune diminue de la pleine lune à la nouvelle lune. Si on peut dessiner un d avec le croissant, la lune est décroissante. d. comme dernier croissant.



Pour revenir à l'article précédent sur les purins cliquez ICI.

Aucun commentaire: